Bio, expos, presse, contact

– Page incomplète en cours de mise à jour… –

Expositions et repères

  • 2011 / octobre : exposition personnelle à Melle : Sculptures imprimées.
  • 2011 / mars : exposition collective à Frontenay-Rohan : Picture<->Sculpture.
  • 2010 / mai-octobre : exposition universelle de Shanghaï, représentation permanente de Corps Complices sur la façade du pavillon de l’Arménie. Le décompte officiel est de 3,5 millions de personnes ayant expérimenté l’œuvre.
  • 2009 : Création avec Le Cube pour la chorégraphe Catherine Langlade de l’installation comportementale interactive Corps Complices.
  • 2007 : août-septembre : 1ère exposition personnelle au Château de Javarzay : Peut-on faire de la sculpture dans des écrans ?
  • 2002 : Rétrospective Bertrand Lavier au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, une salle entière est consacrée aux Walt Disney Productions.
  • 1998 : exposition « Premises » au Guggenheim de Soho  : Bertrand Lavier consacre entièrement la salle qui lui est dédiée aux Walt Disney Productions.
  • 1994 : réalisation des Walt Disney Productions en images de synthèse pour Bertrand Lavier, présentés sur la couverture, recto-verso, et 8 double-pages intérieures du n° 47 des Cahiers du Mnam, spécial Sculpture.

Presse

  • 17 octobre 2011, Radio D4b, « Le Magazine », une demi-heure d’entretien. Des sculptures qui bousculent toutes nos conceptions.
  • 29 septembre 2011, Radio D4b, interview dans le journal d’information.
  • 22 août 2011, Le Courrier de l’Ouest, « Des Hypersculptures à Javarzay ».
  • 16 mars 2011, Le Courrier de l’Ouest, « Exposition interactive du Lions club ». […] v-i-n-c-e-n-t, qui sait mêler art et nouvelles technologies de façon étonnante […].
  • 23 août 2010, La Nouvelle République, « Vincent, le sculpteur digital expose à l’abbaye de Celles ». Des œuvres inhabituelles de toute beauté qui happent dans leurs extraordinaires volumes. […] Un Monde qui sera notre monde de demain dans l’art de sculpter ?
  • 19 août 2010, Le Courrier de l’Ouest, « La fin de l’image  à l’abbaye royale ». Un voyage technologique, poétique et visionnaire[…] .
  • 2009, Le Cube, « Corps complices »L’environnement graphique est entièrement re-développé sous la direction du plasticien v-i-n-ce-n-t […] en conservant la référence à un univers aquatique […].
  • 11 août 2009, La Nouvelle République, « Sculptures numériques à Javarzay ». […] un changement fondamental dans l’histoire de l’art. Le   principe d’évoquer un espace sur un plan se transformera en  celui d’évoquer un espace par… un espace.
  • 10 août 2009, La Concorde, « Plongez dans l’hyper contemporain ». Il crée […] autre chose, des objets curieux, assez inclassables, hybrides, […] d’étranges feuilles drapées, parfois très clairement référentielles, parfois quasiment abstraites. […] Aberration ? Ce sont justement les paradoxes et contradictions théoriques de ce travail qui l’ont attiré […] .
  • 25 août 2007, Le Courrier de l’Ouest, « Une exposition en mouvement ». V-i-n-c-e-n-t expose ses sculptures vidéo, dévoilant une critique subtile de notre rapport à l’image.

Biographie rapide

  • v-i-n-c-e-n-t est diplômé de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs.
  • L’informatique graphique apparaît dans le courant de ses études. Il est immédiatement fasciné par les bouleversements induits et ne cesse dès lors de mener des recherches liées à ce média.
  • Après 3 ans comme Concepteur-Rédacteur dans la pub, il s’installe comme graphiste et crée soyousee.com. Mais il ne se retrouve pas dans les catégories instaurées entre les arts et développe progressivement des travaux transfrontaliers, à la fois plastiques, typographiques et photographiques.
  • La découverte de la 3D est une révélation et il entame rapidement une collaboration avec Bertrand Lavier, pour qui il réalise une série de sculptures virtuelles devenues ultérieurement « réelles », les Walt Disney Productions.
  • Persuadé que la 3D modifie la façon de réfléchir dans tous les domaines, il travaille à la rencontre de celle-ci avec la typographie, le graphisme, la photographie et la sculpture.
  • Ses recherches s’inscrivent sur des axes au long cours, tous cohérents avec une vision générale qui l’amène à la sculpture digitale et au principe de la fin de l’image d’ici une cinquantaine d’années.

 

Contact

    • e mail :  contact(ici, remplacez par le symbole habituel des adresses e-mail)v-i-n-c-e-n-t.com

Laisser un commentaire